Famille_chrétienne.svg

UN JESUITE A LA COUR DE SIAM

UN JESUITE A LA COUR DE SIAM, par R. Vongsuravatana, Edifions France Empire, 330 pages, 120 F.

A l’époque du Roi-Soleil, la France dans son approche de l’Extrême-Orient fut servie par d’admirables missionnaires qui mêlaient à leur valeur spirituelle d’indéniables qualités humaines; ils furent ainsi à même de faire rayonner durablement la culture de notre pays et leur propre foi. Le Père Tachard, Jésuite riche de solides expériences, ambitieux mais zélé, arriva en 1685 dans ce qui était alors le Siam (la Thaïlande depuis 1940) et grâce à cette double faculté, s’adaptait au pays pour y assurer un apostolat convaincant. Il se lia notamment avec le premier ministre, C. Phaulkon, aventurier converti au catholicisme qui avait quelque peu ouvert le petit royaume à l’Occident. L’œuvre du missionnaire pouvait ainsi être menée à bien, non sans créer des jalousies. Son action en effet, difficilement appréciable de loin, suscitera des controverses que l’auteur, en puisant à de nombreuses sources, cherche à mettre au clair. Sans doute s’agit-il là d’un épisode secondaire de la grande histoire, mais il n’en constitue pas moins une étape importante dans celle des Missions françaises et du rôle joué par la Compagnie dans la propagation de la religion catholique dans cette partie du monde. D. V.

Raphaël Vongsuravatana – Pathom Vongsuravatana – Thaïlande – Mentions légales – Martine Vongsuravatana – Château Saint Lô – Siam – Thaï Memory